Emploi / Formation

Photo : AFP SERVICE Rien de tel qu’une séance de bien-être pour repartir du bon pied. En visite à domicile, coiffeuses et esthéticiennes changent le quotidien de personnes isolées. À 90 ans, Laure est une arrière-grand-mère très coquette. « Je ne conduis plus depuis très longtemps. Pour mes courses ou autres sorties, je fais appel à des ami(e)s. Mais pour me faire coiffer ou me faire pomponner, j’ai une autre solution. »

TRANSPORT Trente-deux candidats sauront aujourd’hui s’ils ont obtenu leur carte professionnelle pour exercer le métier de taxi dans les Ardennes. La semaine dernière, ils passaient l’épreuve pratique. Mardi matin, sur le parking de la direction départementale des territoires de Charleville-Mézières. Deux hommes patientent près d’un taxi école. Ils s’apprêtent à passer l’épreuve pratique pour obtenir leur carte professionnelle. Jacques a 52 ans. Il y a deux ans, il s’est retrouvé

HANDICAP Deux types de structures accueillent en particulier les travailleurs handicapés : les Esat et les entreprises adaptées. Mais leur intégration commence dans chaque entreprise. Terrine de poisson, rôti de porc, tarte aux pommes. Douze euros. Le menu du jour du restaurant Élisa 51 est simple, efficace, et en plus la sauce du rôti est une réussite. Dans la zone industrielle Colbert, à Reims, le restaurant ressemble à une cantine

Industrie, bâtiment ou tertiaire, le travail temporaire permet aux entreprises d’embaucher sans engager sur le long terme. Et pour les candidats, d’espérer un pont vers l’emploi.   Lundi, 9 heures et quart. Nefertari, 24 ans, traverse la chaussée devant l’Opéra de Reims. Rapide coup d’œil sur le nom des rues, la jeune femme cherche son adresse, elle est attendue. Dans quelques minutes, elle attaque son premier jour de travail. « Je

TOURISME Parmi les nombreux métiers du tourisme, les guides-conférenciers ont littéralement la clef des plus beaux sites de la région. Leur mission : partager avec nous ces richesses. « J’ai créé mon propre travail. » En novembre, Gaëlle Champion s’est installée à Soissons. Titulaire d’un master dans le patrimoine et d’un autre dans l’ingénierie touristique, la jeune femme conduit depuis quelques jours des groupes en visite au château de Coucy, dans l’Aisne.

PARAMÉDICAL   Sans se prétendre médecins, des professionnels aident leurs clients à se sentir mieux dans leur corps. À Reims, Anaïs Abedini a préparé en détail sa reconversion professionnelle. Le smartphone vibre, les voitures klaxonnent, les collègues de travail hurlent… Comment ne pas ressentir du stress ? « C’est un mal de notre époque, explique Anaïs Abedini, 29 ans, sophrologue installée à Reims. Il est possible de prendre du recul par

Dans la région, les producteurs et vendeurs de machines agricoles embauchent chaque année des spécialistes de l’agroéquipement. Des profils très recherchés. Quand on pense au matériel agricole, l’image des drones ne vient pas forcément en tête. Et pourtant, à la rentrée 2016 ces avions sans pilote feront leur entrée dans les enseignements du pôle de formation en agroéquipement de la Suippe. « Les prises de vue permettent notamment de détecter les

BANQUE – GESTION Quel est le point commun entre un conseiller financier de la banque postale, l’assistante gérante d’un magasin d’électroménager, et le futur manager d’un hôtel? Les trois sont des professionnels en activité, mais aussi des élèves au centre de formation d’apprentis (CFA) de Laon. Malgré les clichés, l’apprentissage conduit aussi à des métiers de bureau : sur 500 alternants au CFA de Laon, environ une cinquantaine se sont

MÉTIERS DU DROIT Plus que d’autres professionnels du droit, les huissiers ne sont pas très bien vus du grand public. Mais leurs fonctions dépassent largement les clichés. « Vous achetez un ticket de métro, une baguette, et il y a des règles qui s’appliquent. Dans la rue, certaines choses sont publiques, d’autres privées. En fait, le droit entoure toute la vie ! » Chargé de communication de la chambre des huissiers de

Difficile d’être embauché sans expérience professionnelle. À la sortie des études, le stage peut constituer une porte d’entrée sur le marché du travail. « Je ne rentre qu’un week-end sur deux à Paris, chez mes parents. En fait, j’ai découvert pas mal de choses à faire à Reims. » Mi-février, Sabine Guérin, 24 ans, a entamé un stage chez Antea, à Bezannes, près de la gare TGV de Champagne-Ardenne. Étudiante en Master