Emploi / Formation

Le 9 e salon Avenir & Carrières du journal L’union aura lieu le mercredi 03 octobre à Reims. C’est un rendez-vous incontournable dédié au recrutement et à la formation. Il permet aux demandeurs d’emploi, aux étudiants à la recherche d’un stage et aux jeunes diplômés en quête d’un premier emploi, de rencontrer des recruteurs, et des représentants de centres régionaux de formation. Plus de 500 postes et des centaines d’offres de formation seront

Aller à la rencontre des jeunes et moins jeunes cherchant une formation Chaque année à cette période, de nombreux jeunes et moins jeunes n’ont pas encore trouvé d’entreprises afin de suivre une formation. Pas de panique pour autant, comme l’explique Olivier Mulpas, conseiller d’éducation à Alméa (Alternance métiers et accompagnement) à Châlons-en-Champagne et présent au salon. «Nous allons leur exposer notre palette d’offres afin de raccrocher le wagon» Olivier Mulpa, Alméa «  On

Photo : AFP Avoir la bosse du commerce et le sens du contact sont primordiaux pour devenir opticien-lunetier et conseiller au mieux les clients dans le choix de leurs lunettes ? « Après vingt-cinq ans à travailler dans le commerce, je voulais changer de voie et le métier d’opticien m’intéressait vraiment. » À 49 ans, Naïma veut se sentir encore plus utile aux gens qu’elle côtoie. Titulaire d’un bac sciences médico-sociales, elle

GENDARMERIE Comptables, mécaniciens, plongeurs ou maîtres-chiens… Le major Patrick Rogissart, recruteur à Reims, passe en revue la palette des métiers exercés par les gendarmes. Quels métiers peut-on exercer au sein de la gendarmerie ? Il y a d’une part la branche opérationnelle, où on va recruter des sous-officiers et officiers de gendarmerie, qui assurent la sécurité publique, font des enquêtes judiciaires. Et d’autre part, les personnels administratifs et techniques. Comme

MÉTIERS DU FUNÉRAIRE Tous les jours, ces hommes et ces femmes sont confrontés à la mort. Leur rôle: accompagner les proches de défunts pour alléger leurs démarches avant un dernier adieu. « C’est un métier qui demande à la fois beaucoup de présence auprès des familles mais aussi de la discrétion. Il est important d’être en retrait et de savoir intervenir dès que nécessaires. » Aux pompes funèbres Jean-Pierre Robert, à Aÿ,

TRANSPORT Transport de marchandises, de personnes, logistique… Autant de métiers qui demandent de se renouveler régulièrement. Dans la région, les professionnels sont bien encadrés. Le transport routier représentait 87,5% du transport intérieur de marchandises en France en 2012. Et lorsque l’on parle de transport, la formation ne se limite pas au permis de conduire mais tient compte des spécificités de chaque métier, du marché, ainsi que des exigences en matière

Moins connues que les « traditionnels » centres de formation, les maisons familiales rurales (MFR) proposent une pédagogie où la place de l’humain est primordiale. « Réussir autrement sa formation. » Le décor est posé. Spécialité des structures, des types de fonctionnement, des modes de recrutement… Le « réussir autrement » des maisons familiales interpelle forcément. À Auve, Gionges et Vertus, dans la Marne, ainsi qu’à Lucquy, dans les Ardennes, les maisons familiales rurales (MFR), apportent

Longtemps considéré comme une voie pour les élèves d’échec scolaire, l’apprentissage est aujourd’hui un vrai choix pour maîtriser un métier Pour assurer la pérennité d’un métier, quoi de mieux que des jeunes formés par des professionnels. C’est sur ce principe que se base l’apprentissage. « Un patron rencontre un jeune, signe un contrat et, ensuite, le centre de formation d’apprentis (CFA) l’accompagne. » Philippe Vanthournout, directeur du CFA interpro de la Marre,

Photo : AFP INFIRMIER C’est sans doute l’un des métiers les plus connus à l’hôpital. Pourtant, en Picardie et en Champagne-Ardenne, les centres de formation préparent les infirmiers à toutes les spécialités. L’infirmier réalise toute une batterie de soins et de gestes techniques qui contribuent à la guérison du malade. Il doit évaluer l’état de santé d’une personne et analyser les situations de soins. Il doit ainsi concevoir et définir

FLEURISTE N’importe quelle occasion est bonne pour offrir un bouquet. Une fête, une invitation, un mariage… Pour des compositions originales, les fleuristes font appel à leur créativité dès la formation. Dans une salle du CFA (centre de formation d’apprentis) de Châlons-en-Champagne, dans la Marne. Une dizaine de jeunes, filles et garçons, venus pour la plupart de l’Aube, confectionnent des bouquets. « Aujourd’hui, nous abordons le néodécoratif floral ouvert et fermé », explique