Le 9 e salon Avenir & Carrières du journal L’union aura lieu le mercredi 03 octobre à Reims. C’est un rendez-vous incontournable dédié au recrutement et à la formation. Il permet aux demandeurs d’emploi, aux étudiants à la recherche d’un stage et aux jeunes diplômés en quête d’un premier emploi, de rencontrer des recruteurs, et des représentants de centres régionaux de formation. Plus de 500 postes et des centaines d’offres de formation seront

Aller à la rencontre des jeunes et moins jeunes cherchant une formation Chaque année à cette période, de nombreux jeunes et moins jeunes n’ont pas encore trouvé d’entreprises afin de suivre une formation. Pas de panique pour autant, comme l’explique Olivier Mulpas, conseiller d’éducation à Alméa (Alternance métiers et accompagnement) à Châlons-en-Champagne et présent au salon. «Nous allons leur exposer notre palette d’offres afin de raccrocher le wagon» Olivier Mulpa, Alméa «  On

Photo : AFP Avoir la bosse du commerce et le sens du contact sont primordiaux pour devenir opticien-lunetier et conseiller au mieux les clients dans le choix de leurs lunettes ? « Après vingt-cinq ans à travailler dans le commerce, je voulais changer de voie et le métier d’opticien m’intéressait vraiment. » À 49 ans, Naïma veut se sentir encore plus utile aux gens qu’elle côtoie. Titulaire d’un bac sciences médico-sociales, elle

GENDARMERIE Comptables, mécaniciens, plongeurs ou maîtres-chiens… Le major Patrick Rogissart, recruteur à Reims, passe en revue la palette des métiers exercés par les gendarmes. Quels métiers peut-on exercer au sein de la gendarmerie ? Il y a d’une part la branche opérationnelle, où on va recruter des sous-officiers et officiers de gendarmerie, qui assurent la sécurité publique, font des enquêtes judiciaires. Et d’autre part, les personnels administratifs et techniques. Comme

MÉTIERS DU FUNÉRAIRE Tous les jours, ces hommes et ces femmes sont confrontés à la mort. Leur rôle: accompagner les proches de défunts pour alléger leurs démarches avant un dernier adieu. « C’est un métier qui demande à la fois beaucoup de présence auprès des familles mais aussi de la discrétion. Il est important d’être en retrait et de savoir intervenir dès que nécessaires. » Aux pompes funèbres Jean-Pierre Robert, à Aÿ,

Photo : AFP SERVICE Rien de tel qu’une séance de bien-être pour repartir du bon pied. En visite à domicile, coiffeuses et esthéticiennes changent le quotidien de personnes isolées. À 90 ans, Laure est une arrière-grand-mère très coquette. « Je ne conduis plus depuis très longtemps. Pour mes courses ou autres sorties, je fais appel à des ami(e)s. Mais pour me faire coiffer ou me faire pomponner, j’ai une autre solution. »

HANDICAP Deux types de structures accueillent en particulier les travailleurs handicapés : les Esat et les entreprises adaptées. Mais leur intégration commence dans chaque entreprise. Terrine de poisson, rôti de porc, tarte aux pommes. Douze euros. Le menu du jour du restaurant Élisa 51 est simple, efficace, et en plus la sauce du rôti est une réussite. Dans la zone industrielle Colbert, à Reims, le restaurant ressemble à une cantine

Industrie, bâtiment ou tertiaire, le travail temporaire permet aux entreprises d’embaucher sans engager sur le long terme. Et pour les candidats, d’espérer un pont vers l’emploi.   Lundi, 9 heures et quart. Nefertari, 24 ans, traverse la chaussée devant l’Opéra de Reims. Rapide coup d’œil sur le nom des rues, la jeune femme cherche son adresse, elle est attendue. Dans quelques minutes, elle attaque son premier jour de travail. « Je

TOURISME Parmi les nombreux métiers du tourisme, les guides-conférenciers ont littéralement la clef des plus beaux sites de la région. Leur mission : partager avec nous ces richesses. « J’ai créé mon propre travail. » En novembre, Gaëlle Champion s’est installée à Soissons. Titulaire d’un master dans le patrimoine et d’un autre dans l’ingénierie touristique, la jeune femme conduit depuis quelques jours des groupes en visite au château de Coucy, dans l’Aisne.

PARAMÉDICAL   Sans se prétendre médecins, des professionnels aident leurs clients à se sentir mieux dans leur corps. À Reims, Anaïs Abedini a préparé en détail sa reconversion professionnelle. Le smartphone vibre, les voitures klaxonnent, les collègues de travail hurlent… Comment ne pas ressentir du stress ? « C’est un mal de notre époque, explique Anaïs Abedini, 29 ans, sophrologue installée à Reims. Il est possible de prendre du recul par